Les charmes culinaires de la mer intérieure Seto mis en valeur

Région:
イメージ画像

La ville de Onomichi, un port situé le long la mer intérieure Seto, englobe des pentes vallonnées, un littoral et de nombreuses îles. Les terrains variés d’Onomichi lui valent d’être connue pour sa pêche et ses nombreuses variétés d’agrumes. Sur plusieurs générations, une tradition culinaire distincte a évolué au rythme de l’histoire de la région. Avant l’ère moderne, la mer intérieure était une voie de navigation pour les bateaux transportant le vinaigre de riz. Ce vinaigre était utilisé localement pour préserver le poisson, mais aussi pour en relever la saveur. Cette habitude a créé une cuisine locale centrée autour des fruits de mer. Aujourd’hui, les ingrédients typiques et les spécialités régionales d’Onomichi attestent du riche héritage culturel de la région.

En savoir plus

L’amour dès la première goutte – l’origine de la sauce soja japonaise

Région:
イメージ画像

Yuasa est le berceau de la sauce soja au Japon. Appelée shoyu, la sauce soja japonaise est fabriquée selon des techniques et des ingrédients différents de ceux utilisés ailleurs en Asie. Elle est en général plus douce et plus maltée. A la base de la gastronomie japonaise – elle-même désignée Patrimoine Mondial Immatériel – le shoyu est arrivé à Yuasa pendant la période Kamakura (1185-1333), importé de Chine sous la forme du Kinzanji miso. La fermentation du miso créé un liquide que les brasseurs ont commencé à utiliser comme assaisonnement. A Yuasa, le shoyu est toujours fabriqué selon les techniques de fermentation traditionnelles, brassé à la main dans des bacs, produisant ainsi un shoyu à la saveur complexe et distincte.

En savoir plus

La région du thé de Kyoto : le berceau du thé japonais

Région:
イメージ画像

La culture du thé est arrivée à Uji depuis la Chine quelques 800 ans auparavant. Agriculteurs et distributeurs de la région ont développé leurs propres méthodes, qui ont donné des thés spécifiquement japonais. Ces variétés comportent le sencha (thé vert), fait de feuilles pétries et passées à la vapeur, le gyokuro (thé vert supérieur), et le matcha (thé vert en poudre). Gyokuro comme matcha proviennent du bourgeon de feuille, cultivé dans l’ombre pour augmenter sa teneur en théanine. Avant de broyer les feuilles du matcha contre une meule en pierre, on en retire les tiges et les veines. Ces techniques se sont étendues à tout le Japon, mais la culture du thé est à Uji comme à ses débuts.

En savoir plus

Cuisine traditionnelle dans un environnement naturel, une façon de préserver l’authenticité de la vieille capitale

Région:
イメージ画像

La region a pendant longtemps fourni une abondance de produits agricoles afin de satisfaire aux besoins culinaires de la capitale impériale. Le riz, les variétés locales de marron et de azuki (haricots rouges), ainsi que les nombreux légumes utilisés dans la cuisine traditionnelle de Kyoto, poussent tous dans le doux climat du nord de la ville. Le poisson ayu, pêché dans les rivières locales, est une autre spécialité de la région. Les étapes de production de l'agriculture traditionnelle sont fortement liées aux festivals locaux. La culture culinaire de cette région est inséparable de son histoire.

En savoir plus

Nourriture, divertissement et agriculture au coeur d’une montagne splendide

Région:
イメージ画像

La tradition d’accueil de Hakuba est aussi vieille que la ville elle-même. Ville modeste à l'origine, Hakuba était une étape sur la route Chikuni et offrait repos et hébergement aux voyageurs arpentant la route entre les montagnes de la province de Shinano et la mer du Japon. A cause de la haute altitude de la ville et de son climat froid, la gastronomie traditionnelle de Hakuba met l’accent sur la conservation des aliments pour les mois d’hiver. La fermentation et autres méthodes de conservation ont été transmises de génération en génération, devenant ainsi le pillier de la gastronomie locale – une culture à qui les résidents doivent leur exceptionnelle longévité et leur santé de fer.

En savoir plus

Une culture gastronomique née des sources de la montagne, aux portes mêmes de Tokyo

Région:
イメージ画像

De nombreuses sources naturelles coulent dans les vallées montagneuses de la région de Chichibu. La pureté des sources et les températures élevées dans la vallée font de Chichibu un endroit idéal pour les cultures qui nécessitent une eau de qualité pour pousser. Vergers, vignobles et brasseries sont un peu partout, et les producteurs locaux capitalisent les atouts de la région en vendant vin, sake, whisky, et même glace pilée. Le tourisme tourne aussi autour de l’eau à Chichibu. Les sources d’eau chaude, la mer de nuage dans la vallée et les Nagatoro Iwadatami, des formations rocheuses sur la rive sont des lieux populaires. Le Chichibu Yomatsuri – un des trois plus grands festivals de chars au Japon – fait aussi intervenir le dieu de l’eau.

En savoir plus

Takachihogo-Shiibayama, Patrimoine agricole mondial : Partager avec le monde la sagesse d’un village de montagne sur son existence durable

Région:
イメージ画像

Au milieu des montagnes, l’agriculture et la sylviculture de la région de Takachihogo-Shiibayama honorent la nature comme telle et sont pratiquées avec un sentiment de profond respect. Les habitants y prient les dieux pour des récoltes abondantes et y dédient partout des rites kagura. La cuisine traditionnelle continue d’être transmise dans la région avec un sentiment de gratitude envers la générosité de la nature, comme la cuisine kagura servie lors des festivités villageoises et partagée avec les divinités.

En savoir plus

La Route de Sanuki et son esprit d’hospitalité – Jouissez ici et maintenant d’un accueil personnalisé –

Région:
イメージ画像

Les Sanuki udon remonteraient au retour de Chine du moine Kukai. La plaine de Sanuki étant propice à la culture du blé par son climat et la qualité de ses terres, on y cultive depuis très longtemps un blé d’excellente qualité. C’est ici qu’ont été développés les Sanuki udon qui fusionnent des matières premières de la région comme les iriko (sardines infantiles desséchées) et le sel. Même si Kagawa est aujourd’hui célèbre en tant que Préfecture des udon, la Route de Sanuki vous attend pour que vous découvriez aussi ses nombreux autres attraits.

En savoir plus

La ville où l’on apprécie les fruits 365 jours par année durant un séjour rural

Région:
イメージ画像

Grâce aux terres fertiles irriguées par la rivière Kinokawa au cours limpide et un climat doux, la ville de Kinokawa s’est développée comme une terre de fruits depuis les temps anciens. En tant que ville où l’on tombe toute l’année sur des fruits, la région transmet les charmes de la fruiticulture, un état d’esprit toujours vivant chez les producteurs, ainsi que la qualité de ses fruits dont elle peut se vanter dans le monde.

En savoir plus

La Kyoto marine – Source du manger – Un royaume de la table enfanté par la mer, la campagne et la montagne –

Région:
イメージ画像

La région de la Kyoto marine dans le nord de la préfecture de Kyoto est depuis l’antiquité la porte d’entrée de la culture venant du continent et a fourni en quantité des ressources alimentaires et humaines à l’ancienne capitale. En tant que terre natale de la divinité Toyouke no ookami régnant sur la nourriture, elle nous transmet de nombreux mythes et légendes sur l’origine de ce que nous mangeons, comme sur le lieu de naissance de la culture du riz. De nos jours, les aliments riches et variés et la culture culinaire nés de la mer, de la campagne et de la montagne perdurent dans l’existence des habitants.

En savoir plus

Miketsukuni Wakasa Obama – Départ de la Route du maquereau, le chemin des nourritures à destination de la capitale –

Région:
イメージ画像

Wakasa Obama était autrefois un des Miketsukuni (Pays des offrandes impériales) d’où partaient le sel et les produits de la mer pour la cour impériale. Les aliments cultivés dans une nature ne manquant de rien avec montagnes, campagnes, rivières et mer, étaient acheminés vers Kyoto sur la Route du maquereau, façonnant ainsi la culture culinaire de la capitale. Les techniques de transformation de ces délicieuses denrées et la gratitude envers une si généreuse nature continuent aujourd’hui d’animer la région.

New

En savoir plus

Découvrez la cuisine de banquet et l’environnement du Pays des paysans

Région:
イメージ画像

La ville de Komatsu se situe dans la partie sud de la préfecture d’Ishikawa, au centre de la plaine de Kaga. Depuis des temps reculés, elle prospère en tant que capitale de la région de Kaga, jouissant d’un riche environnement culturel et naturel entre le Mont Hakusan et la mer du Japon. Durant un siècle, ce sont les paysans qui ont dirigé la région. Ils ont donné naissance à une culture culinaire spécifique autour du thé et au kaiseki, repas gastronomique, qui s’est transmise jusqu’à aujourd’hui comme la culture des marchands, ainsi qu’à la cuisine Hoonko.

En savoir plus

PICK UP-Instagram-