イメージ画像

L’amour dès la première goutte – l’origine de la sauce soja japonaise

Région:

Yuasa est le berceau de la sauce soja au Japon. Appelée shoyu, la sauce soja japonaise est fabriquée selon des techniques et des ingrédients différents de ceux utilisés ailleurs en Asie. Elle est en général plus douce et plus maltée. A la base de la gastronomie japonaise – elle-même désignée Patrimoine Mondial Immatériel – le shoyu est arrivé à Yuasa pendant la période Kamakura (1185-1333), importé de Chine sous la forme du Kinzanji miso. La fermentation du miso créé un liquide que les brasseurs ont commencé à utiliser comme assaisonnement. A Yuasa, le shoyu est toujours fabriqué selon les techniques de fermentation traditionnelles, brassé à la main dans des bacs, produisant ainsi un shoyu à la saveur complexe et distincte.

イメージ画像

Cuisine régionale: Kinzanji miso

Si le Kinzanji miso a été le point de départ de la production de shoyu à Yuasa, sa popularité en tant que spécialité régionale ne s’est pas arrêté là. Possédant sa propore Indication Géographique Protégée (IGP), le Kinzanji miso est mis en fermentation avec une variété inhabituelle d’ingrédients : aux haricots de soja, orge et riz sont ajoutés aubergine au vinaigre, concombre, shiso (une herbe) et d’autres saveurs pour en faire une garniture. Servi avec un bol de riz blanc et un bol de gâteau de riz froid, il est communément servi lors des repas dans la région de Yuasa.

イメージ画像

Cuisine régionale: Shirasu

Les spécialités à base de shoyu et de miso de Yuasa sont accompagnées par des produits de la mer de première fraîcheur grâce à la baie de Yuasa. Le aji (chinchard) et le saba (maquereau) sont les plus appréciés en ville, le plus souvent dégusté grillés. Une autre poisson populaire, le shirasu (alevin de l’anguille japonaise) est servi habituellement avec une grosse portion de riz, recouvert de shoyu, de prunes salées et d’algue séchée, ainsi appelé shirasu-don. Le shirasu n’étant pas cuit, il est meilleur fraîchement pêché. Sa saveur, bien que subtile, empli la bouche du goût de la mer.

イメージ画像

Paysages: Les structures traditionnelles du quartier de conservation de Yuasa

Pour des vues pittoresques, les visiteurs de Yuasa visiteront l’ancien quartier des fabriques de shoyu, au nord de la ville. Les bâtiments y sont désignés «  zone importante de conservation de bâtiments traditionnels ». Ils possèdent encore les murs traditionels blancs en plâtre, les toits en tuiles et les treillis. Derrière la fabrique de shoyu Kadocho on trouve le Daisenbori, un canal détourné de la rivière Yamadagawa pour aider les chargements à l’époque où les produits de base comme le shoyu étaient transportés par les eaux. Plus au nord, on trouve le temple bouddhiste Semuji, avec ses vues magnifiques sur la baie de Yuasa. En contrebas, les cultures en terrasse d’oranger tamura mikan poussent sur les collines aux alentours.

イメージ画像

Découverte: The Yuasa Machigoto Soy Sauce Museum

La ville de Yuasa préserve le Japon d’antan. Il n’y a pas meilleur endroit qu’une maison historique rénovée pour dormir ! SenzanAn comporte deux hébergements séparés, chacun avec son propre bain et sa cuisine. Les fabriques de miso et de shoyu de la ville proposent des visites et des activités interactives comme le brassage des cuves de koji (pulpe) en fermentation. Une des nouvelles attractions touristiques se nomme « The Yuasa Machigoto Soy Sauce Museum », une visite de six heures dans le quartier historique de ces fabriques. Les participants visitent six fabriques où ils peuvent déguster des produits locaux faits à base de shoyu de Yuasa : ramen, sushi, teriyaki, mochi, tempura, et bien d’autres.

Renseignements

イメージ画像 イメージ画像
Nom Association touristique de Yuasa-cho
URL http://www.yuasa-kankokyokai.com/aboutus.html