イメージ画像

La région du thé de Kyoto : le berceau du thé japonais

Région:

La culture du thé est arrivée à Uji depuis la Chine quelques 800 ans auparavant. Agriculteurs et distributeurs de la région ont développé leurs propres méthodes, qui ont donné des thés spécifiquement japonais. Ces variétés comportent le sencha (thé vert), fait de feuilles pétries et passées à la vapeur, le gyokuro (thé vert supérieur), et le matcha (thé vert en poudre). Gyokuro comme matcha proviennent du bourgeon de feuille, cultivé dans l’ombre pour augmenter sa teneur en théanine. Avant de broyer les feuilles du matcha contre une meule en pierre, on en retire les tiges et les veines. Ces techniques se sont étendues à tout le Japon, mais la culture du thé est à Uji comme à ses débuts.

イメージ画像

Cuisine régionale: Thé de Uji

Sencha Uji – thé vert avec un arôme frais et une âpreté raffinée ; le plus largement consommé. Gyokuro Uji — un thé vert de la plus haute qualité ; fortement aromatique avec une saveur qui a du corps. Matcha Uji — un thé vert moulu en fine poudre sur une pierre ; parfumé et au goût riche, sans amertume.

イメージ画像

Cuisine régionale: Chajiru

Avec leurs techniques de culture du thé, les agriculteurs de la région de Kyoto ont transmis deux spécialités culinaires à travers les siècles: le chajiru (soupe de thé) et le korogaki (kaki séché). Les deux sont fortement associés à la culture du thé de Uji. Le chajiru, le déjeuner traditionnel des travailleurs des champs de thé, est une soupe de légume et de poisson séché dans un bouillon parfumé au thé. Le korogaki, servi comme sucrerie avec le thé, est fabriqué à partir de petits kakis. Les fruits sont entreposés à l’extérieur dans d’immenses bacs pour le séchage, une vue familière pendant l'automne à Uji.

イメージ画像

Paysages: Plantations de thé d’Ishiter

Autour de la région de Uji, l’histoire et la culture de la production du thé a façonné le paysage. La terre se divise en plusieurs zones, chacune au caractère unique : les plantations de thé, les fabriques de thé et les grossistes. Les champs créent des paysages verdoyants aux courbes majestueuses autour des contreforts des collines. De nombreux temples et sanctuaires rappellent la longue histoire de la région, en particulier Manpukuji, un temple Zen de style chinois fondé par le moine Ingen, que l'on appelle communément le père du sencha. Avec plusieurs générations de culture du thé en évidence un peu partout, se promener autour de Uji est un peu comme une balade au cœur de 800 d’histoire du thé.

イメージ画像

Découverte: D'opportunités pour expérimenter la culture du thé

La région du thé de Kyoto regorge d’opportunités pour expérimenter de façon interactive la culture du thé. Les visiteurs peuvent être hébergés en pension chez des agriculteurs, puis passer la journée à explorer les plantations de thé ou cueillir leur propre thé. Ils peuvent également suivre des cours sur l’infusion du thé, participer à une dégustation ou apprendre à moudre leur propre matcha. Enfin, de nombreuses boutiques du coin servent du matcha et des bonbons au matcha que l'on peut déguster tout en admirant les vues pittoresques de la région.

Renseignements

イメージ画像 イメージ画像